Les immobilisations

Une immobilisation est un bien d’une certaine valeur (minimum de 500€ dans le cas général) destiné à rester durablement (plus d’un an) dans le patrimoine de l’entreprise.
Il existe 3 types d’immobilisations :

  • Corporelles
  • Incorporelles
  • Financières

Les immobilisations corporelles

Une immobilisation corporelle est un bien tangible que l’entreprise possède et dont elle compte tirer des avantages futurs sur plusieurs années.

La catégorie des immobilisations corporelles comprend :

  • Les constructions
  • Les terrains (y compris aménagement et agencement des terrains)
  • Les installations techniques, le matériel et l’outillage industriel.
  • Les immobilisations en cours, qui sont des immobilisations pas encore terminées. (un immeuble en construction par exemple.)

Les immobilisations incorporelles

Les immobilisations incorporelles sont des biens intangibles destinés à apporter des avantages durables à l’entreprise qui les exploite.

On retrouve au sein des immobilisations incorporelles :

  • Les licences, brevets, concessions, marques. Cette catégorie représente l’ensemble des coûts engagés par l’entreprise pour de protéger les biens qu’elle produit (licences, brevets, marques) ou pour avoir l’autorisation d’exploiter légalement les biens produits par une autre entité (concessions, droits) ainsi que les logiciels qu’elle conçoit elle-même.
  • Les frais d’établissement sont aussi considérés comme des immobilisations corporelles, ils englobent les frais ayant rapport à la constitution de l’entreprise soit : les frais de premier établissement, les droits d’enregistrement, les honoraires, les frais d’augmentation de capital.
  • Les frais de recherche et développement qui regroupent toutes les dépenses de l’entreprise dans un but de recherche et développement. On peut citer par exemple les études de faisabilité, les études de marchés, ou encore les études de conception de produit.
  • Le fond de commerce est une immobilisation incorporelle avec des éléments intangibles (clientèle par exemple, droit au bail) et pourtant il peut contenir des éléments matériels (marchandise, équipement spécifique). Il faut se pencher sérieusement sur son évaluation au moment de l’incorporer dans la patrimoine de la société, afin de coller le plus fidèlement possible à la réalité.

Les immobilisations financières

Les immobilisations financières sont également des immobilisations qui ne sont pas physiques, mais avec en plus un caractère financier. Les immobilisations financières sont souvent composées de titre émis par d’autres sociétés.

On peut y retrouver :

  • Les actions.
  • Les obligations.
  • Les titres immobilisés.

 

L’amortissement : l’amortissement est la traduction comptable, économique et financière de la perte de valeur de l’immobilisation avec le temps. En effet l’immobilisation subit une usure avec le temps, soit part des facteurs physiques (utilisation prolongée) soit techniques (machine qui devient obsolète car dépassée) ou encore économique (changement du comportement des clients.)
Toutefois certaines immobilisations ne s’usent pas et ne peuvent être amorties (fond de commerce par exemple).