ZOOM : l’entretien professionnel

C’est la Loi portant sur la Formation Professionnelle et l’Article L6315-1 du Code du Travail qui ont rendu obligatoire l’Entretien Professionnel. Il s’agit d’un entretien biennal qui a pour vocation de permettre aux salariés de faire connaitre leurs ambitions de carrière et de bénéficier de formations, certifications ou autres.
Employeurs, vous avez jusqu’au 6 Mars 2016 pour tenir les Entretiens Professionnels de vos salariés !

En quoi consiste l’Entretien Professionnel ?

Contrairement à l’entretien annuel d’évaluation qui est facultatif, l’Entretien Professionnel est un rendez-vous obligatoire entre l’employeur et le salarié.
Il n’a pas pour vocation d’évaluer le salarié mais de discuter avec lui de sa carrière, d’envisager ses perspectives d’évolution professionnelle et d’identifier ses besoins de formation.

L’entretien professionnel remplace un certain nombre d’entretiens obligatoires existants auparavant :

  • L’entretien de seconde moitié de carrière aussi appelé « entretien des séniors »
  • L’entretien après une suspension du contrat de travail
  • Le bilan d’étape professionnel

 

A qui s’adresse l’Entretien Professionnel ?

  • L’Entretien Professionnel s’adresse à tous les salariés ayant au moins deux ans d`ancienneté dans une même entreprise, quelle que soit la taille de l’entreprise.
  • L’Entretien Professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans
  • Toutefois, l’Entretien Professionnel devra être proposé systématiquement dès lors que le salarié revient de :
    • Congé maternité ;
    • Congé parental ;
    • Congé d’adoption ;
    • Congé de soutien de famille ;
    • Congé sabbatique ;
    • Mandat syndical ;
    • Arrêt maladie d’une durée supérieure à 6 mois.

De plus, tous les 6 ans, sur la base des Entretiens Professionnels successifs menés avec le salarié, l’employeur devra dresser un état des lieux du parcours professionnel du salarié en termes de formation professionnelle (formation, certification, VAE…) et de progression salariale ou professionnelle.

Comment mettre en pratique l’Entretien Professionnel ?

Comment préparer ces Entretiens Professionnels ?

  • Certaines informations doivent être récupérées avant la tenue de l’entretien, comme par exemple, le passif du salarié (bilan des heures de formations réalisées, etc…) ;
  • Préparer ses questions et prévoir une trame générale à suivre, via un support d’entretien. Les questions doivent être ciblées, pour permettre de comprendre les motivations du salarié.
    • Qui doit faire passer les Entretiens Professionnels de vos salariés ?

      L’employeur ou le Manager peuvent les faire passer :

    • Il est nécessaire de sensibiliser les managers qui vont être amenés à faire passer ces entretiens afin qu’ils puissent saisir les enjeux de l’entretien. Ils doivent se montrer à l’écoute, faire parler le salarié. Un entretien efficace est un entretien où le salarié aura pu s’exprimer. Ils doivent être encourageants ainsi que constructifs. De plus, ils doivent pouvoir gérer une situation où le salarié est difficile, refuse de répondre, etc…
    • Ils doivent avoir à leur disposition des outils pour pouvoir mener à bien l’entretien : grille de métiers, tableaux de projection, grille de compétence, etc…
    • Ils doivent connaitre les dispositifs de formation à la disposition des salariés : Validation des Acquis de l’Expérience = VAE, Compte Personnel de Formation = CPF, etc…
    • Il est opportun d’élaborer un plan d’action prévisionnel à la fin de l’entretien. Cela permettra de baliser actions et évolutions, et d’avoir un point de comparaison pour l’entretien suivant : voir ce qui a été fait ou pas, et pourquoi…

    Comment formaliser ces Entretiens Professionnels ?

    La loi précise que l’Entretien Professionnel donne lieu à la rédaction d’un document écrit dont une copie est remise au salarié contre signature.
    Rappelons qu’il s’agit d’une obligation pour l’employeur, il est donc important pour lui de pouvoir démontrer qu’il a bien respecté son obligation en demandant au salarié de contresigner le document qui lui est remis à l’issue de cette rencontre.

    Comment doit réagir l’employeur si le salarié refuse de se présenter à son Entretien Professionnel ou refuse de signer le compte rendu ? Il lui appartiendra de se constituer la preuve du refus, par exemple, en lui demandant par écrit de justifier de son refus.

    Quelles sanctions ?

    Les entreprises de plus de 50 salariés seront sanctionnées si leurs salariés n’ont pas bénéficié des entretiens dans les 6 dernières années et s’ils n’ont pas bénéficié d’au moins 2 actions parmi les 3 citées ci-dessous :

    • avoir suivi une formation,
    • avoir acquis des éléments de certification par la formation ou par la VAE,
    • et/ou avoir bénéficié d’une progression professionnelle ou salariale.

    Pour chaque salarié ainsi concerné, l’employeur devra créditer son CPF à hauteur de 100 heures s’il travaille à temps plein (ou de 130 heures s’il travaille à temps partiel) et devra verser à l’OPCA la somme de 3000€ pour un temps complet et 3900€ pour un temps partiel.

    Les conseils de Valoxy :

    Nous vous proposons un modèle de support d’Entretien Professionnel en trois temps :

  • Un point sur la situation actuelle ;
  • Un point sur les envies et ambitions du salarié : savoir traduire les ambitions du salarié à long terme en actions concrètes à court ou moyen terme ;
  • L’élaboration du plan d’action prévisionnel. Il se fait en croisant les compétences existantes, les compétences nécessaires et les ambitions du salarié pour savoir quelles actions doivent être ciblées.
  • Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour mener à bien les Entretiens Professionnels de vos salariés